Alias-Pseudonimo-Pseudonyme: Grandin le marcheur
Nationality-Nazionalità-Nationalité: France-Francia
Birth/death-Nascita/morte-Naissance/mort: -
Means of transport-Mezzo di trasporto-Moyen de transport: On foot-A piedi-A pied
Geographical description-Riferimento geografico-Référence géographique: Around the World-Giro del mondo-Tour du monde
Additional references-Riferimenti complementari-Références complémentaires: Grandin, Georges. 1895. À pied! le tour de la terre: impressions et notes de voyages. Paris: Charles.

Grandin n'est pas un marcheur vulgaire, chacun sait ça. Dire de lui qu'il est un marcheur scientifique ne serait point exagérer. Grandin, en effet, est un émule actif - oh! très actif! - d'Élisée Reclus. Outre ses aptitudes peu communes à la marche, Grandin professe, en effet, un goût très vif pour le dessin géographique, et il excelle à dresser lui-même les cartes de ses très intéressants voyages.
A la veille de l'audacieuse expédition qu'il prépare; l'histoire de ses deux premiers grands voyages vaut d'être, aujourd'hui, rapidement retracée. Il y a deux ans, Grandin partait à pied de Paris et se rendait à Saint-Pétersbourg. Il traversa toute l'Allemagne,
où il n'eut pas toujours lieu de se féliciter de l'accueil qu'on lui ménageait. En revanche, il fut cordialement reçu en Russie : à Valkomir, des officiers lui firent fête. De Saint-Pétersbourg, il repartit, toujours pédestrement. Une ovation lui fut ménagée à Moscou. On l'applaudit à Varsovie. Finalement, il rentra en France, après avoir passé par Vienne et Zurich.
Grandin, Georges. 1895. À pied! le tour de la terre: impressions et notes de voyages. Paris: Charles.

"C'est au moment où il caressait le projet de se rendre de Paris à Jérusalem que sa santé commença à chanceler; la mort le surprit en mars 1920, il a été inhumé dans le caveau de famille."
L'Echo d'Alger : journal républicain du matin, 25.01.1926

"Il francese Grandin andò col suo fido cane da Parigi a Pietroburgo, percorrendo 6000 km. Poscia recatosi in Africa, veniva ucciso da alcuni predoni della tribù del Rajo-Galla. Venne sepolto a Gibuti."
Almanacco Italiano, Piccola enciclopedia popolare della vita pratica. Firenze, 1904. http://www.adamoli.org/

La Mésaventure du Globe-trotter
Qui ne connaît Grandin, le vigoureux globe-trotter qui, plusieurs fois, accomplit le tour du monde!
Hier, Grandin débarquait à Paris, venant de Londres, et, de suite, il visita, sac au dos, les tavernes qui lui sont familières.
Et, avec un grand luxe de détails, il narra, pour l’ébahissement de ses auditeurs, la réception cordiale que lui fit Guillaume II et l’empressement que mit le négus Ménélik à lui faire visiter le harem de la Cour d’Ethiopie. Grandin ne tarissait pas sur la beauté et sur les  charmes des ‘désenchantées’ de là-bas, et son récit n’allait point, parfois, sans quelque poésie.
Cependant, les consommations qu’on lui offrit eurent raison de son endurance. Vers une heure du matin, on le mit en voiture pour lui permettre de regagner plus promptement son domicile, mais il se fit conduire aux Halles. Au moment de régler le cocher, il constata le vide de son gousset, et c’est en vain qu’il parlementa.
Il fallut aller au poste de la rue des Prouvaires et, là encore, Grandin, très en verve, conta par le menu les prouesses innombrables dont s’illustre son passé.
Après de longs discours, M. Bureau, paternel et conciliant, fit accompagner le globe-trotter à la gare Saint-Lazare, d’où il put s’embarquer, muni d’un viatique, pour la petite ville des Mureaux, où il demeure, 15, rue de La Haye.
Le Journal, 23.02.1908

Le globe-trotter Grandin est fou
Georges Grandin, le globe-trotter, qui traversa notre ville il y a un mois, vient de devenir fou, à Saint-Germain-en-Laye, où ses parents avaient tenu un commerce et ou il avait dirigé un journal et occupé les fonctions de conseiller municipal.
L'intrépide marcheur s'était rendu à Saint-Germain hier matin, afin de retrouver d'anciens amis et de leur raconter quelques-unes de ses savoureuses aventures.
Mais, pris d'une crise de démence au moment où il descendait du train, le globe-trotter se livra à des gestes désordonnés et se mit à pousser des cris inarticulés. La scène rassembla vite une foule de badauds amusés.
Conduit au commissariat, Grandin devint furieux. Sur l'avis d'un médecin, il fut d'urgence dirigé dans une maison de santé de Paris.
Dimanche dernier, le commissaire de police du quartier des Halles avait fait rapatrier aux Mureaux le globe-trotter, qui se trouvait sans ressources.
L'Ouest-Éclair (Rennes), 28.02.1908

Comments powered by CComment